Kal Awa

S'accorder à la Nature, c'est dans nos racines
GRIMOIRE

L’HUILE ESSENTIELLE D’ENCENS (OLIBAN) : TON ARME NATURELLE POUR RESTER FOCUS

Me revoilà, après plus d’un mois d’absence ! Il y a eu pas mal de chamboulements, ces dernières semaines, et aussi pas mal de problèmes relativement importants à régler, ce qui m’a obligée à laisser le blog en mode pause… Et vraiment, merci d’avoir attendu !  Aujourd’hui, je te propose un peu d’aromathérapie. Ça faisait longtemps 😊 ! Est-ce que tu connais l’huile essentielle d’encens ? Non ? Alors, assieds-toi tranquillement, détends-toi et fais connaissance avec cette huile relaxante (mais pas que)…

Les origines de l’encens : du lien spirituel au catalyseur physique et mental

L’encens, à proprement parler, fait partie intégrante de l’Histoire humaine. La forme sous laquelle on le connaît mieux reste le bâtonnet à faire brûler. Quand on brûle un bâtonnet d’encens, celui-ci dégage une volute au parfum plus ou moins subtile, rappelant le patchouli. Ce rituel est propice à la méditation, et favorise la détente complète du corps et de l’esprit.

L’Homme utilise l’encens depuis des millénaires (au moins depuis l’Antiquité), principalement pour un usage spirituel. A l’origine, on faisait brûler de l’encens car on espérait créer un lien entre les Hommes et les Dieux, à travers la fumée qui se dégage du bâtonnet. Dans les légendes, les bâtonnets d’encens sont considérés par les Dieux comme des « plantes soldats du bien-être ».

Source : texinfo.fr

Plus qu’une connexion spirituelle, l’encens arbore un rôle de catalyseur physique et mental. Comme je le disais plus haut, on s’en sert lors de séances de relaxation, de méditation et/ou de yoga. L’encens a cette capacité incroyable de permettre une concentration et une détente certaine.

Mais revenons à l’huile essentielle d’encens, ou oliban. Cette huile, tu l’auras deviné, provient d’une plante. C’est le matériau de base de toute HE !

Tout commence avec un arbuste : le Boswellia (ici, variété: Boswellia carterii). Ce joli petit nom a été donné à une famille d’arbres et arbustes, principalement originaires d’Afrique et d’Asie. Ce qu’on appelle « encens » correspond en fait à la résine aromatique, blanchâtre, de cet arbuste.

Le fameux arbuste à l’origine de l’huile essentielle d’encens (ou oliban) : le Boswellia carterii !
Source : univers-tao.fr

Pour fabriquer l’HE d’encens oliban, on incise à différents endroits le tronc de l’arbuste, et on récupère la résine qui s’en dégage. En séchant, elle prendra un aspect gommeux, dur, et de couleur orangée. Pour la suite, on obtient l’huile par distillation complète, par entraînement à la vapeur d’eau, à basse pression.

La résine extraite de l’arbre, avant d’être transformée
Source : lebiomonde.net

Les 3 super-pouvoirs à retenir

C’est bien connu, l’HE d’encens possède de nombreuses vertus, tant sur le plan spirituel que sur le plan sanitaire (mental et corporel). Si on ne devait en retenir que 3, parmi tous ces super-pouvoirs, ce serait bien ceux-ci :

  • Rechargeur d’immunité

Quand on a usé et abusé de comprimés de « vitamines », pour se donner un peu de pep’s, il serait peut-être temps d’essayer l’encens… Je pense qu’il n’a plus à faire ses preuves, à ce niveau-là. En effet, l’HE d’encens a cette capacité à redonner un coup de fouet au système immunitaire, au moment où il commence à flancher : « partez devant, je vous rejoindrai…ou pas ».

  • Le bouclier anti-dépression

On a tous.te connu des périodes sombres, dans notre vie. Certains.es ont effectivement ressenti plus de difficulté à traverser ces tempêtes, et se sont retrouvé.es plongé.es dans une spirale infernale de tristesse. Devenue récurrente, cette profonde tristesse s’est transformée en dépression nerveuse. Bon, ce n’est pas irréversible, et je sais de quoi je parle. Il existe des solutions naturelles, quand on ne souhaite pas faire l’usage d’anti-dépresseurs sous forme médicamenteuse. Justement, l’HE d’encens permet de combattre efficacement les symptômes de dépression, si on respecte une certaine régularité, évidemment.

  • Rester focus et se détendre

Je l’avais déjà évoqué, et ce n’est donc pas une découverte : l’HE d’encens est la meilleure huile pour favoriser une détente du corps et de l’esprit, notamment quand on fait du yoga et/ou de la méditation.

On s’assoit et on se détend
Source : searchenginejournal.com

Ce n’est pas de la magie, mais de la chimie. On peut ainsi dire merci aux molécules à l’origine de cette merveille : alpha-pinène, limonène, sabinène et myrcène.

Comment reconnaître une huile essentielle d’encens de qualité ?

Le marché du bien-être connaît une très belle envolée, ces derniers temps. Certaines entreprises peu scrupuleuses proposent en effet des huiles essentielles aux origines et à la qualité douteuses. N’oublie pas qu’il s’agit de ta propre santé, ce n’est donc pas un jeu.

D’ailleurs, à ce propos, j’ai écrit un article sur la reconnaissance d’une huile essentielle de qualité et je t’invite à le lire, si tu n’en pas eu l’occasion. Non pas que je prétende avoir la science infuse, loin de là, mais je m’étais beaucoup documentée sur ce sujet, et je pense que ça peut être une aide complémentaire pour dénicher une huile irréprochable.

Source : nathydeurveilher.com

Pour éviter les redondances, je te donne ci-après les indications qui concernent uniquement l’encens, et que tu dois pouvoir retrouver sur la fiole et dans le contenu :

  • Le nom latin de la plante extraite, en entier, sur l’étiquette : Boswellia carterii Birdw.
  • Son origine : Somalie, Afrique
  • La partie extraite : résine
  • Le mode de culture : sauvage
  • Le chémotype principal : alpha-pinène
  • Le numéro de lot ainsi que la date de péremption
  • La fiole doit être de couleur sombre, être en verre et bien hermétique
  • Un aspect liquide mobile, de couleur jaune pâle/jaune, ainsi qu’une odeur boisée, résineuse

Si une partie ou la totalité (ce qui est pire) de ces informations ne sont pas indiquées et/ou ne sont pas présentes, méfi !

Si tu veux en savoir plus sur les caractéristiques techniques de cette HE, voici une synthèse plus scientifique, que j’ai empruntée à La Compagnie des Sens (un excellent fournisseur d’HE, ceci dit).

Source : compagnie-des-sens.fr

Les contre-indications

L’aromathérapie est une branche de la médecine naturelle, tout ce qui a de plus sérieux. Je le rappelle, ce n’est pas un jeu. Il y a donc des contre-indications, comme pour les médicaments, dans le cadre d’une médecine conventionnelle.

Personnes sensibles s’abstenir

Les femmes enceintes et allaitantes, comme d’habitude, vous n’y avez pas droit (mais à quoi a-t-on droit, durant cette période ?!)… sauf en diffusion.

C’est la même chose pour les petits de moins de 6 ans, même les bébés.

Risques dermocaustiques

Pour les personnes autorisées à utiliser cette huile, sachez qu’il y a tout de même des précautions à prendre : évitez de l’utiliser durant un traitement médicamenteux. Cette huile est en effet irritante et dermocaustique, à l’état pur, diluez-la avec une huile végétale, en respectant les dosages prescrits (généralement c’est de l’ordre de 20% d’HE pour 80% d’HV) !

Source : compagnie-des-sens.fr

Les personnes asthmatiques et/ou épileptiques, demandez conseil à votre médecin, avant de vous lancer dans l’aromathérapie, notamment avec cette HE.

Toutefois, utilisée à forte dose, cette huile peut avoir un effet psychotrope.

Enfin, et je ne me lasserai jamais de te le dire : demande l’avis d’un médecin et n’interrompt JA-MAIS un traitement, sauf contrordre de celui-ci.

Je le rappelle également, l’aromathérapie, ou plus globalement, la médecine douce est complémentaire à la médecine conventionnelle, et en aucun cas, elle ne prétend vouloir la remplacer.

Exemples d’usage de l’HE d’encens

L’HE d’encens s’utilise parfaitement en diffusion, dans un diffuseur d’huiles essentielles (et non pas à parfums).

Tu peux également l’appliquer par voie cutanée, en veillant à la diluer dans de l’huile végétale : quelques gouttes sur les poignets et sur le thorax pour lutter efficacement contre les symptômes de dépression, par exemple.

Il est possible de l’ingérer, 2 gouttes sur un comprimé neutre (tu en trouves en pharmacie) : ainsi, tu redonnes un coup de fouet à ton système immunitaire !

On s’en sert aussi pour atténuer des cicatrices : 1 goutte d’HE + 4 gouttes d’HV à appliquer en léger massage sur la cicatrice.

D’autre part, elle est tout aussi efficace sur des escarres, pour soigner une toux sèche, une bronchite…

Le mot de la fin

Bref, tu l’auras compris : l’huile essentielle d’encens fait donc partie des huiles les plus réputées et les plus anciennes de notre Histoire. Elle possède tellement de vertus que je pense que tu peux l’ajouter à ta trousse à pharmacie ! Pour ma part, j’ai choisi mon HE ici !

Qu’as-tu pensé de cet article ? Et de l’huile essentielle d’encens ? Partage ton avis-ton expérience avec cette huile, en laissant un commentaire en bas de la page ! A tantôt peut-être ! 😉

Lula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.