Kal Awa

S'accorder à la Nature, c'est dans nos racines
HERBIER

LA FLEUR DU MOIS : LA PENSÉE

Je ne sais pas toi, mais moi, quand on me parle de cette fleur, je replonge immédiatement en enfance, dans le dessin animé Alice au Pays des Merveilles. Mais, oui, tu sais, cette fameuse scène, où Alice s’est (encore) paumée, au milieu d’un gang de fleurs… Dans ce groupe, il y avait 6 pensées ! Bref, aujourd’hui, je vais te parler de botanique 🙂. La pensée!

Fiche botanique pour les nuls

Nom latin : Viola x wittrokiana pour la pensée du jardin, et Viola tricolor, pour la pensée sauvage. Mais ici, on va s’intéresser à la pensée du jardin !

Famille des Violacées

Origine : Europe

Annuelle, vivace et bisannuelle : en gros, on peut la semer plusieurs fois dans l’année : au début de l’automne, pour une floraison en hiver, ou alors au printemps, pour une floraison estivale.

Planche de botanique de Carl Lindman
Source : viagalllica.com

Plante couvre-sol ou rampante

Feuillage persistant (=les feuilles ne tombent pas, à l’automne), disposé en rosette, et pouvant mesurer jusqu’à 5 cm de long. Les feuilles présentent une forme arrondie et dentelée sur les bords.

Les fleurs sont solitaires et comptent 5 pétales, et on distingue la pensée des autres fleurs par la disposition particulière de trois de ces pétales : on appelle ça une disposition en éperon. De plus, ces trois pétales sont fournis de lignes et de taches noires, semblables à des traits dessinés à l’encre.

Exposition : mi-ombre, soleil

Sol : fertile, humide et bien drainé, c’est le top. Un peu de compost en plus de la terre, quelques mois avant la plantation, et elle te le rendra bien !

Hauteur : 10 à 20cm, c’est une petite, mais elle ne se laisse pas impressionner

Multiplication : deux solutions sont possibles

  • par bouture de 6cm de long à partir des tiges inférieures, en été
  • par semis : en été, ou à la fin de l’hiver ou bien encore au début du printemps avec un peu de chaleur

Entretenir une pensée : trop facile !

La pensée est une plante facile à vivre. Concernant son arrosage, normalement, il n’est pas nécessaire, si tu l’as plantée dans un sol  humide. C’est une grande fille, elle va donc puiser l’eau directement dans le sol.  En revanche, en cas de sécheresse, notamment en été, là, oui, tu peux l’arroser.

Il faut également enlever toutes les fleurs fanées, pour permettre aux nouvelles fleurs de se développer.

Dans tous les cas, la seule règle à respecter, c’est d’éviter un excès d’humidité, car elle ne s’en remettrait pas.

Les ennemis de la pensée

Comme la majorité des plantes au jardin, la pensée a elle aussi ses propres ennemis. J’entends par là, les maladies et les ravageurs qui sont susceptibles de l’envahir.

Les pires ennemis de la pensées sont l’escargot et la limace. La plante est également sensible au mildiou, à la rouille, aux pucerons et à certains champignons.

Pour se débarrasser de ces intrus, il faut déjà veiller, en amont, à respecter ses besoins et son entretien. Normalement, si le sol n’est pas trop humide, ils n’y seront pas , car leur point commun à tous, c’est l’humidité.

Paillage avec des coquilles d’oeuf écrasées
Source : laruchequiditoui.fr

Et s’ils sont là, tu peux faire un traitement curatif naturel, comme déposer des coquilles d’œuf écrasées, de la cendre de bois non traité, un peu d’ail dilué dans de l’eau…etc. Les idées ne manquent pas ! L’odeur de l’ail fera fuir les nuisibles, tandis, que déposer des choses aux pieds de la pensée va gêner leur circulation, et ils vont dégager d’eux-mêmes, comprenant qu’ils ne sont pas les bienvenus.

Pour connaître les différentes astuces de lutte naturelle contre les limaces et les escargots, c’est par ici !

Un arc-en-ciel de couleurs, aux vertus médicinales

La pensée se décline aujourd’hui en plus de 500 variétés et couleurs ! Récemment, j’ai même vu des pensées aux pétales noirs !  Bien évidemment, ce sont des croisements d’espèces sauvages, et c’est aussi le cas pour la pensée du jardin, que l’on trouve dans toutes les pépinières et jardineries.

Outre la grande palette de couleurs qu’offre la pensée, cette charmante fleur a plus d’un tour dans son sac. Elle possède en effet des vertus médicinales et elle se consomme également en cuisine !

En ce qui concerne les vertus médicinales, je parle bien sûr de la Viola tricolor, la pensée sauvage, et non la pensée du jardin (quoiqu’elle est également comestible). On traite donc la toux et l’ensemble des affections respiratoires.

Viola cornuta noire
Source : lejardindescurieux.com

Par ailleurs, la pensée possède des qualités dépuratives (laxative et diurétique).

Enfin, on peut l’utiliser pour traiter des problèmes de peau, comme l’eczéma, ou l’acné.

Cette super-plante est également efficace pour réguler le sébum des cuirs chevelus à tendance grasse.

La pensée, une simple fleur de jardin ? Je ne crois pas !

Lula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.