Kal Awa

S'accorder à la Nature, c'est dans nos racines
HERBIER

LA MAUVE DES BOIS (Malva sylvestris) : UN PEU DE DOUCEUR DANS CE MONDE DE BRUTES

Comme son nom l’indique, cette plante possède des fleurs mauves, ou violettes, si tu préfères. Presque tout le monde en a déjà croisé au moins une fois, dans sa vie. Toutefois, on s’est rarement arrêté, pour l’observer plus en détail, et on s’est encore moins questionné sur ses multiples secrets ! La mauve des bois a pourtant plus d’un tour dans son sac, aussi bien en cuisine que pour se soigner !

Anatomie d’une grande discrète

Un portrait détaillé

Comme d’habitude, avant de te dévoiler tous les secrets de cette « mauvaise herbe » (aïe, ça m’écorche la bouche, ces deux mots !), laisse-moi donc te présenter Malva sylvestris, de la famille des malvacées…

Tu pourras la rencontrer en bordure de chemins, dans les jardins, les champs, les décombres et lieux non cultivés. Amatrice de chaleur, elle préfère une exposition en plein soleil, dans un sol assez riche, qui lui permettra de dépasser le mètre.

La mauve des bois (ou mauve sylvestre) est une grande plante bisannuelle ou vivace, très décorative, par sa floraison. Elle possède des tiges dressées, parfois brièvement couchées à la base. 

Les feuilles inférieures ont un contour arrondi, tandis que les feuilles supérieures sont nettement plus découpées, en 5 lobes. Le feuillage est d’un vert foncé, qui mettra sobrement en valeur la couleur de la floraison. Pour être sûr.e d’apercevoir les premières feuilles de l’année, le rendez-vous est fixé en avril, jusqu’à octobre !

Feuilles de Malva sylvestris
Source : flora-west-europa.eu

C’est surtout pas ses fleurs  qu’on parvient à l’identifier. Et justement, parlons-en, de ses fleurs ! Généralement grandes, elles se présentent sous la forme de 5 pétales, allant d’un rose pourpré à un violet parme, offrant une nuance fascinante, qui pousse à la contemplation.

A l’intérieur de chaque pétale 3 bandes fines, un peu plus sombres que le pétale, font office de piste d’atterrissage, destinée aux insectes pollinisateurs. Ces stries guideront ces derniers jusqu’aux nectaires (open bar, pour tout le monde, ce soir !), afin d’en récolter le précieux nectar.

Fleur de Malva sylvestris
Source : brasserie-forest.fr

Enfin, ces fleurs sont soudées à l’aisselle des feuilles et à l’extrémité des rameaux. Elles s’épanouissent du printemps à l’été (de mai à septembre, voire octobre).

Deux-trois tips pour briller en soirée

Tu veux briller en soirée avec un savoir inutile ? Tiens, c’est cadeau : les fruits de la mauve des bois sont comestibles. On les appelle « fromageon », ou « fromaget » et rien à voir avec le fromage, bien sûr. On les consomme donc crus, et/ou pour remplacer des câpres (quand ils sont jeunes, dans ce cas).

Quelles sont donc les mensurations de cette merveille, je vous prie ? La mauve sylvestre peut en effet atteindre 1.20 mètres de hauteur, ce qui n’est pas trop mal, pour une « mauvaise herbe » !  (aïe !) Le tout sur un port érigé à étalé, pour une croissance rapide. Eh bien, madame, j’achète !!!

La Mauve des bois : protectrice de tous temps

Tu t’en doutais un peu, une plante n’est pas simplement là pour faire joli. Si la Nature s’est embêtée à la créer, c’est pour de bonnes raisons… En tout cas, l’Homme a su en tirer des bénéfices, notamment pour des usages médicinaux, et ce, depuis le début de l’humanité.

La douceur extraordinaire du mucilage

La mauve sylvestre est en effet très riche en protéines, en provitamines A, en vitamines B1, B2 et C, en sels minéraux, ainsi qu’en mucilage. Attends-stop-ça-veut-dire-quoi-mucilage-?-! Le mucilage est une substance végétale qui gonfle, au contact de l’eau, et prend une forme visqueuse, parfois collante, similaire à de la gélatine. Le mucilage va donner à la plante cette vertu adoucissante et expectorante, voire laxative… C’était la minute « le saviez-tu ».

Bref, la mauve s’utilise comme plante médicinale pour ses vertus adoucissantes, anti-inflammatoires, notamment pour le transit ! On la retrouve alors pour apaiser les gastrites, les ulcères, les abcès, par exemple.

Fleurs séchées de Malva sylvestris, prêtes pour être infusées !
Source : herboristerieduvalmont.com

La mauve des bois : une fleur historique

C’est la même chose pour les inflammations de la muqueuse  utérine et de la vessie.

Elle calme également les toux, les bronchites et l’ensemble des maladies respiratoires, du style enrouements, aphtes, gorge irritée ou laryngite (ça tombe bien, on est en plein dedans, avec l’hiver qui frappe à la porte !).

Cette plante fascinante soulage d’autre part les gonflements sur les mains et les pieds, liés à des fractures, mais aussi à la phlébite.

Nos aînés s’en servaient fréquemment, depuis l’Egypte antique, au moins. D’ailleurs, Pline l’Ancien-attention, la minute « le saviez-tu » revient, pour un savoir inutile, afin de briller en soirée !- disait que le fait de consommer chaque jour une cuillère de Mauve sera ce jour-là exempt de toutes les maladies qui pourraient venir à lui.

La mauve des bois fait donc partie des plantes médicinales les plus usitées, telles que la vergerette du Canada ou encore le plantain.

L’usage des fleurs et des feuilles, en pharmacopée, se faisait surtout en infusion, en décoction ou encore dans un bain d’eau chaude, pour une touche relaxante.

La petite touche veloutée en cuisine : la Mauve des bois régale

Jeter des fleurs sur le feu

Outre ses nombreux usages médicinaux, la mauve des bois possède une autre arme secrète qui met tout le monde d’accord : la cuisine. Il existe des recettes à base de mauve, surtout dans les régions méditerranéennes, notamment au Maroc.

En effet, les marocains consomment cette plante au même titre que les épinards, parfois accompagnée d’un filet d’huile d’olive, d’épices et de tranches de citron.

Mais la recette la plus connue reste la traditionnelle fondue de mauve égyptienne, ou Molokhia. Oui, tu as bien lu : fondue de mauve. La fondue au fromage, c’est tellement has been…! Pour cette recette, on utilise les feuilles, qui feront office de purée, dans laquelle les convives tremperont leurs tranches de pain. Oh, je crois bien que je vais tester cette recette, moi ! ça sent le challenge…

Plat traditionnel en Egypte : le molokhia, dont la base est une purée de feuilles de mauve (à droite)
Source : pinterest.fr

C’est également en cuisine que tu vas apprécier les saveurs de la mauve, car tu vas y retrouver le fameux mucilage, dont je te parlais plus haut, et que tu as certainement déjà oublié. C’est précisément le mucilage qui va donner au plat cette texture veloutée, onctueuse. 

Les fleurs de la mauve ont, quant à elles, tout à fait leur place pour agrémenter une salade, ou même dans une soupe, une fois mixées. Et si tu es d’un genre aventureux, tu peux aussi les incorporer dans un dessert, pour la touche originale.

Des fruits savoureux

Enfin, je te disais que les fruits étaient comestibles : on les grignote facilement, et ils sont très appréciés des enfants.

Eh bien, après tout ça, je pense que tu ne regarderas plus cette plante de la même façon, désormais. Du moins, je l’espère, car avec tous les bienfaits que la mauve apporte, on ne peut plus la considérer comme « mauvaise herbe », tu ne crois pas ?

Lula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.