Kal Awa

S'accorder à la Nature, c'est dans nos racines
GAZETTE INITIATIVES

LE GRENIER DU BONHEUR : L’ALTERNATIVE LOCALE A LA FAST CONSO’

Je ne t’apprendrai rien en te disant que, de nos jours, nous surconsommons. Vêtements, accessoires, meubles, culture… Tous les secteurs sont touchés. Récemment, il y a tout de même eu une prise de conscience générale, sur notre mode de consommation. Désormais, on souhaite consommer intelligent et réduire le plus possible notre empreinte environnementale/sociétale. Parfois, on trouve des solutions alternatives dans sa ville ou son village. Ici, près de chez moi, j’ai fait la rencontre de deux femmes que rien ne destinait à gérer un vide-greniers permanent. Voici l’histoire du Grenier du Bonheur, et de ses deux fondatrices : Elizaveta et Coralie.

Un article et le déclic

L’histoire du Grenier du Bonheur est simple, mais pour le moins originale. Tout commence en 2015, quand l’une des deux fondatrices, Elizaveta, après 10 ans de carrière dans la téléphonie mobile, et un congé parental, tombe sur un article des plus curieux. En effet, Stéphanie Lehoussel, chineuse passionnée, lance son vide-greniers permanent, près de Dinan.

Pour Elizaveta, c’est comme un déclic. Elle-même étant friande des vide-greniers, et ayant occupé la chaise de l’exposant.e, subissant ainsi les caprices de la météo, la future gérante du Grenier du Bonheur propose l’idée à sa comparse, Coralie, ancienne directrice de CLAE, sortant également d’un congé parental.

Pourquoi un vide-greniers permanent ?

Plusieurs raisons ont motivé nos deux entrepreneures à ouvrir leur propre vide-greniers permanent. Tout d’abord, elles ont elle-même expérimenté le rôle d’exposantes, lors de vide-greniers. Et quand on est exposant.e, on reste sur son stand, peu importe le temps.

Ensuite, et ça peut être plus ou moins apprécié des exposant.es, les personnes intéressées par un article essaient très souvent de négocier le prix d’achat de l’objet convoité. Parfois, le/a vendeur.euse accepte de réduire son prix, parfois non. Avec le temps, certain.es exposant.es se lassent…

Ce joli panier aura certainement une seconde vie !
Crédit Photo : Le Grenier du Bonheur 31

En tant que chineuses (ou acheteuses, comme toi et moi, quand on va à un vide-greniers), Elizaveta et Coralie avouent se trouver déçues de ne pas trouver ce qu’elles cherchaient :

« Avec le temps, on est moins motivé à se lever tôt le dimanche et aller écumer les vide-greniers, dans l’espoir de trouver de bons vêtements aux enfants, et surtout à la bonne taille. »

D’autre part, les deux femmes sont sensibles à la cause environnementale et souhaitent donner une seconde vie aux objets/accessoires/vêtements exposés.

Et puis, l’avantage d’un vide-greniers permanent, c’est qu’il est ouvert … toute l’année !

Le Grenier du Bonheur : de longues allées de pépites

Justement, parlons-en ! C’est dans un grand local (760m²) que nos deux entrepreneures ont aménagé avec amour 170 stands, prêts à accueillir toute une panoplie de trésors. Ici, on trouve de tout : de la déco, des meubles, des bijoux, des vêtements, des accessoires, des livres, des jeux, des jouets… Parfois, tu déniches des pépites, parfois, tu es attendri.e par une vieille peluche qui  te rappellera ton enfance. Tu devrais y trouver ton bonheur.

Comment ça fonctionne ?

Tout le monde peut y exposer ses « trésors », et devenir éco-responsable. Il suffit de réserver son stand, en choisissant parmi les 3 formules de location : 1 semaine, 2 semaines, ou 1 mois.

Tu es libre de fixer tes prix, en tant qu’exposant.e. Le Grenier du Bonheur se charge de fournir les étiquettes. De temps en temps, tu peux réapprovisionner ton stand, le ranger un peu, même si nos deux fées du vide-greniers s’en chargent déjà, régulièrement.

Enfin, c’est elles qui encaissent les ventes et fournissent un ticket aux clients. A la fin de ta location, 70% de tes ventes te seront alors reversées.

Crédit Photo/Infographie : Le Grenier du Bonheur 31

Le temps où tu devais rester toute la journée sur ton stand, et ce, peu importe la météo, à répondre aux négociations des acheteurs.euses , est désormais révolu !

Bien sûr, si tu viens juste pour flâner, c’est possible, ce n’est pas un dépôt-vente. Ce n’est pas grave, si tu n’as pas eu de coup de cœur.

N’hésite pas à aller voir leur page Facebook, et leur site web. Le vide-greniers a ouvert ses portes le 02 Septembre 2019, c’est tout nouveau, tout beau !

Et toi, que penses-tu- de ce genre d’initiative ? Exprime-toi dans les commentaires ! 😊

Lula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.