Kal Awa

S'accorder à la Nature, c'est dans nos racines
CÔTÉ JARDIN GAZETTE Permaculture

LE JARDIN ET LA CANICULE : PROTÉGER SES PLANTES DES FORTES CHALEURS

Depuis quelques jours, nous vivons une suffocante traversée du désert, avec cette maudite canicule ! Les humains sont parés, maintenant, suite à la toute première vague de fortes chaleurs, en 2003. On sait qu’il faut bien s’hydrater, très régulièrement, éviter de sortir lors des heures « chaudes » (entre 12 et 17h)… Et pour les plantes, alors ? Comment fait-on pour protéger ses plantes des fortes chaleur? 

Bien s’hydrater, ça compte aussi pour les plantes

Cette chaleur…c’est insupportable. Le moindre geste te coûte presque la vie. Il faut…économiser…ton…souffle. On ferait mieux de s’allonger par terre, sur le carrelage frais et d’attendre que ça passe, en position PLS … Bref, tout le monde est au courant : c’est la canicule, dehors.

Nous, on sait comment se protéger, ou du moins rendre cette période de survie un peu plus supportable. Bien boire, régulièrement, fait partie des gestes absolument indispensables lors de très fortes chaleurs. Alors, oui, ça paraît évident pour des êtres humains et leurs animaux. Pour les plantes, c’est différent. Parfois, tu ne sais pas trop comment faire pour aider tes petites locataires à affronter la canicule…

Si tu n’utilise pas d’olla, un geste simple à adopter de manière systématique, durant les périodes de canicule : réajuster l’arrosage, tant dans sa fréquence que dans l’heure d’arrosage et surtout la quantité d’eau à donner. On nous conseille souvent d’arroser nos plantes le soir, au coucher du soleil ou quelques heures après.

Oïdium sur des courgettes. Source : binette-et-cornichon.com

Seulement, il faut savoir que si on arrose avec l’eau de ville ou du puits, qui est très fraîche, on va créer un choc thermique sur nos protégées, par rapport à la température ambiante. C’est comme si on te mettait sous une douche très froide, après avoir subi la canicule toute la journée. C’est pas cool, hein ? De plus, ça favorise l’arrivée de maladies, comme l’oïdium… Donc, si c’est avec cette eau que tu arroses tes plantes, fais-le plutôt le matin, à l’aube, avant que le soleil ne se pointe.

En revanche, si tu utilises de l’eau recyclée dans une réserve, et qui a eu le temps de se réchauffer, tu peux continuer à faire l’arrosage le soir, car pas de choc thermique !

Pas les feuilles, je viens de faire un brushing !

Surtout. N’arrose. Pas. Les. Feuilles. Ni. Les. Fleurs. Tout simplement parce que tu favoriseras l’apparition de maladies cryptogamiques (champignons)… Une exception cependant pour les haies de conifères (genre thuyas, cyprès de Leyland), et  les impatiens, qui eux, sont très sensibles aux attaques des acariens par temps très chaud et sec. Pour ces espèces, tu peux les vaporiser d’eau pour les aider à mieux résister à ces attaques.

A l’ombre, une place de choix pour protéger ses plantes des fortes chaleurs

Un feuillage qui s’affaisse ? Des traces de brûlures ? Décoloration ? Perte des feuilles ? On dirait une pub pour la perte de cheveux… Mais ce sont les signes d’un stress hydrique chez une plante. Et tu risques fort de les rencontrer sur tes plantes, durant les périodes de canicule. Pas de panique, il suffit de chercher des solutions pour les protéger ses plantes des fortes chaleurs.

Quelques idées pour le potager, par exemple : si tu possèdes des cagettes en bois, tu peux les disposer au-dessus de tes plants (salades, entre autres), afin de limiter les dégâts du soleil, et de leur offrir une petite place à l’ombre.

Autre idée, tu peux installer des tunnels de toile d’ombrage ou ombrières (en polyéthylène). On en trouve facilement, notamment sur Internet, et à un prix raisonnable. Parfois, ils sont vendus à la découpe au mètre, ou bien en kit avec des dimensions déjà découpées. Sinon, tu peux en fabrique un toi-même, avec des piquets de bois et de la toile de jute par-dessus, par exemple.

Fabrication d’ombrière avec des tiges de bambou et une toile en polyéthylène. Source : tous-au-potager.fr

Pour les plantes en pots, il n’y a pas 36 solutions. Il faut leur trouver une place à l’ombre, contre un mur, direction Nord ou Est, sous un arbre… Partout où il y a de l’ombre. N’oublions pas que la Terre tourne autour du soleil, et que les places ombragées changent aussi…C’est un peu le jeu de la chaise musicale, car il va certainement falloir déplacer les pots…

Pailler pour mieux protéger ses plantes des fortes chaleurs

Dans un précédent article, consacré aux différentes solutions de désherbage naturel, je te parlais du paillage, et de son intérêt pour le sol et la plante. Il apporte, en effet, un peu de fraîcheur et empêche l’évaporation de l’eau contenue dans la terre. Si tu arroses un sol nu, surtout par temps très chaud et sec, ça sera complètement inutile, car l’eau n’aura même pas le temps d’imprégner le sol et n’atteindra pas les couches en profondeur. Le sol restera donc sec et la plante aura toujours très soif.

L’autre intérêt du paillage, c’est d’empêcher la pousse d’adventices, autour de tes plantes. Elles sont bien plus gourmandes en eau et vont donc mettre en place une certaine concurrence. Pour faire bref, les « mauvaises herbes » qui poussent à côté de tes plantes vont pomper toute l’eau à disposition si tu les laisses faire. Arrache-les simplement, et tes plantes pourront boire à leur soif.

Le choix du paillis s’avère efficace quand ce dernier est de couleur claire. Par exemple, du lin, du chanvre ou du Bois Raméal Fragmenté (BRF, pour les intimes). La couleur claire va réfléchir les rayons du soleil et va donc permettre au sol de conserver sa fraîcheur. C’est le même principe que les vêtements… On t’a certainement déjà dit d’éviter de porter des vêtements de couleur

Source : rustica.fr

sombre, voire noirs, par temps chaud ? Parce que ça capte toute la chaleur du soleil et tu risques fort de ressembler à une saucisse grillée, ainsi. Même principe, je te dis !

Dernier petit rappel : recycle tes déchets verts (tonte de gazon, taille d’arbuste, haie, etc.) ! En les utilisant comme paillis, dans ton potager et partout où il y a des plantes à protéger, tu vas leur assurer un été plus agréable, et elles te le rendront bien !

J’espère que ces petites astuces t’aideront à affronter ces derniers jours de canicule, et que tes plantes pourront profiter de l’été. Si tu as d’autres idées pour protéger le jardin lors d’épisodes de fortes chaleurs, partage-les !

Lula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.