Kal Awa

S'accorder à la Nature, c'est dans nos racines
HERBIER

LE MILLEPERTUIS (Hypericum perforatum) : TON ALLIÉ CONTRE LES BRULURES

Après avoir réalisé la recette du baume anti-gratouilles à base de plantain, je te présente aujourd’hui une autre plante aux vertus médicinales intéressantes : le millepertuis. En effet, celle que l’on appelle également « l’herbe de la Saint-Jean » peut soulager divers maux physiques, mais aussi psychiques… Zoom sur une indispensable de la pharmacopée.

Botanique du millepertuis

Le millepertuis perforé  tire son nom aux allures de pléonasme (« mille
trous-perforé » sic) et se réfère aux innombrables petits points présents sur
les feuilles de la plante. Ces derniers sont en fait des glandes qui contiennent l’huile essentielle !

Le millepertuis regroupe 400 espèces différentes, réparties dans le monde
entier, hormis les tropiques, les zones arctiques et les déserts.

Planche botanique du millepertuis (Hypericum perforatum) Crédit Photo : booksofdante.wordpress.com

Cet arbuste vivace s’épanouit dans les milieux ensoleillés et secs, et peut atteindre jusqu’à 90cm de hauteur.

Sur sa tige rougeâtre se développent des feuilles ovales opposées, caduques, et d’une couleur vert sombre.

Ses fleurs d’un jaune éclatant répandent un léger parfum d’encens et se récoltent au début de l’été.

Le millepertuis et ses vertus médicinales

Utilisé depuis plus de 2500 ans, le millepertuis a su faire sa place parmi les plantes médicinales. En effet, autrefois appelé « chasse-démon », on utilisait volontiers le millepertuis pour chasser les mauvais esprits et retrouver la paix au sein du foyer familial. Mais, cette fabuleuse plante a plus d’une flèche à son arc 😉 !

Les vertus médicinales sur le psychique

On peut effectivement user (sans abuser) du millepertuis quand on souhaite traiter de manière naturelle les troubles psychiques, notamment les déprimes saisonnières (vive le vent d’hiver..!). Grâce à la présence de plusieurs substances comme l’hypéricine ou le xanthone, le millepertuis joue un vrai rôle d’anti-dépresseur et de régulateur nerveux.

D’autre part, en véritable plante anti-stress, le millepertuis aidera à soigner les troubles obsessionnels compulsifs (les fameux TOCS !).

Cette plante est également efficace pour lutter contre les troubles du sommeil par ses vertus apaisantes, similaires à celles de la camomille. Finies, les insomnies !

Les vertus médicinales sur le physique

Comme la lavande officinale et le plantain, le millepertuis possède des vertus cicatrisantes et antiseptiques. Il est idéal pour traiter les brûlures de premier degré ainsi que les plaies superficielles. Pour l’anecdote, on l’appelle « herbe de la Saint-Jean » car elle fait référence au grand feu allumé la nuit du 23 au 24 Juin, afin de célébrer le solstice d’été. C’est pourquoi je te proposerai plus bas ma recette du baume Saint-Jean, pour soulager les brûlures/piqûres et coups de soleil.

Un feu de joie lors de la St Jean… et quand tu as des coups de soleil ! Crédit Photo : forumnivillac.fr

Par ailleurs, en cas de crampes, de douleurs articulaires et/ou musculaires, l’usage des bienfaits du millepertuis est à nouveau de mise !

Enfin, parmi les mille vertus médicinales du millepertuis, tu peux compter sur celle qui permet de réduire et soulager les symptômes prémenstruels ou liés à la ménopause, tels que les bouffées de chaleur, les palpitations ou les crampes. C’était la minute girly.

Précautions d’usage

Evidemment, comme toute chose, il ne faut pas abuser des bienfaits du millepertuis. D’autre part, tout le monde ne peut pas l’utiliser, et encore moins sans l’avis d’un.e professionnel.le de santé. Je pense par exemple aux personnes souffrant de troubles bipolaires, aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux enfants de moins de 12 ans.

C’est la même chose pour les personnes qui présentent des problèmes de fertilité, d’un déficit de l’attention couplé d’hyperactivité, les personnes atteintes d’une dépression de stade élevé, ainsi que les personnes atteintes de schizophrénie et/ou de la maladie d’Alzheimer.

Enfin, tu ne dois pas t’exposer au soleil si tu as appliqué du millepertuis directement sur la peau, car l’hypéricine a un effet photosensibilisant (attention aux taches et aux brûlures sur la peau !!!).

Recette du baume Saint-Jean, le baume apaisant au millepertuis

Comme promis, voici donc la fameuse recette du baume Saint-Jean au millepertuis, pour traiter naturellement les brûlures et les coups de soleil. Je te rappelle que le millepertuis étant photosensibilisant, ce baume n’est à appliquer que le soir après ta petite escapade en montagne…

Afin de réaliser un baume apaisant (50mL), il te faut :

  • 30mL de macérât huileux au millepertuis. Pour savoir comment réaliser un macérât huileux, c’est par ici !
  • 1 à 2 càc de cire d’abeille
  • 20 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale (Lavandula officinalis)

 

Pour conclure, je te dirai qu’un baume réussi dépend de sa consistance, obtenue par la quantité du mélange cire d’abeille + macérât huileux. En effet, plus tu mettras de cire d’abeille, et plus la consistance sera solide. A toi de voir où se trouve le bon équilibre cire-huile 😉

Lula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.