Kal Awa

S'accorder à la Nature, c'est dans nos racines
GRIMOIRE

L’HUILE ESSENTIELLE DE PALMAROSA (Cymbopogon martinii), LE DÉO LE PLUS PUISSANT DU MONDE, ET SES AUTRES SECRETS

Tout est dans le titre. Merci, cordialement…Allez, trêve de plaisanteries, soyons sérieux (un peu). Aujourd’hui, je te propose de (re)découvrir une huile essentielle répandue : l’huile essentielle de palmarosa (Cymbopogon martinii) ! Il paraît que c’est le déodorant le plus efficace du monde… Si tu me connais un peu, tu ne seras donc pas surpris.e d’apprendre que…je l’ai testé !

La petite histoire de l’huile essentielle de palmarosa

J’aime bien connaître les origines de toute chose. En ce qui concerne l’HE de palmarosa, l’histoire remonte à l’Antiquité indienne . En effet, originaire des Indes, cette huile a longtemps été utilisée pour couper ou falsifier l’huile essentielle de rose, car très chère. Ah ! La sale affaire… L’HE de palmarosa circulait surtout à travers tout Constantinople et la Bulgarie. En médecine ayurvédique, on l’utilisait comme anti-douleur et anti-inflammatoire.

Pour la partie botanique du palmarosa, il s’agit d’une plante herbacée relativement haute, de la famille des citronnelles. Elle se développe en touffes, dans les zones tropicales. On attribue différents noms au palmarosa : géranium des Indes, herbe indienne ou encore géranium turc. Ceci est dû à son odeur très proche de celle du géranium, tu l’auras compris.

Les 3 super pouvoirs de l’huile essentielle de palmarosa

Un déo à toute épreuve

Je le disais en titre, mais c’est vrai. Cette HE est fortement concentrée en géraniol (hum…ça me rappelle une certaine plante) et en acétate de géranyle. Ces molécules lui permettent d’avoir un certain nombre de propriétés intéressantes. La plus efficace demeure la propriété antibactérienne, et de loin. En effet, l’HE de palmarosa va neutraliser l’ensemble des bactéries, notamment celles qui sont responsables des odeurs plus ou moins subtiles de transpiration. Miam.

L’utilisation de cette huile en tant que déodorant est vraiment simple. Elle s’applique du bout du doigt, pure, sur des aisselles épilées, propres et sèches, juste après la douche. Etale bien. 1 seule goutte suffit pour tenir toute la journée.

Crédit Photo : unecheapfille.com

Si un « raccord-maquillage » s’impose en fin de journée, car tu dois enchaîner avec une soirée, et que tu n’as pas le temps de repasser par chez toi, pas de panique ! Une toilette brève (gant+eau+savon) et tu appliques le même procédé que le matin.

Enfin, un petit conseil d’usage : fais une pause d’une semaine, après 3 semaines consécutives d’utilisation de l’huile essentielle de palmarosa. Ce principe est valable pour la majorité des HE, en aromathérapie.

Fini les problèmes de peaux

L’autre principale propriété de l’HE de palmarosa englobe les troubles cutanés (acné, eczéma, escarres, engelures, abcès, mycoses, etc.). Généralement, elle s’applique localement, en association avec d’autres huiles essentielles (Tea Tree, Niaouli, Camomille, Menthe…). Là aussi, on va retrouver une fonction intéressante, en corrélation avec la propriété antibactérienne.

Zéro champignon en vue

La troisième propriété principale de l’huile essentielle de palmarosa reste la propriété antifongique. Cette fonction va également de pair avec l’antibactérienne, et elle devient l’ennemie redoutable des champignons à l’origine des mycoses. Ce qui est vraiment intéressant, c’est que tu peux vraiment utiliser cette huile pour toute sorte de mycose (génitale, cutanée, et même intestinale !). Personnellement, je pense qu’elle mérite largement sa place dans une trousse à pharmacie naturelle, avec l’indétrônable huile essentielle de lavande !

Je trouvais que c’était plus pipou une peluche de champignon…
Crédit Photo : doudouplanet.com

Ici aussi, on peut l’appliquer localement, par voie cutanée, sans crainte.

Comment reconnaître une huile essentielle de palmarosa de qualité ?

Tu commences à connaître le blog, et tu as certainement déjà lu les précédents articles à propos d’huile essentielles. Si ce n’est pas le cas, je te propose de lire le dernier article, sur le sujet, concernant l’huile essentielle d’encens !

Je ne cesserai jamais de le répéter, mais l’aromathérapie n’est pas un jeu. C’est une science et chaque utilisation aura forcément des répercussions sur ton organisme. Il faut donc toujours être vigilant.e sur les produits que tu consommes. Voici un autre article qui pourra t’éclairer à ce sujet, si tu débarques sur le site 😊 !

Les indications que tu dois absolument retrouver sur une fiole d’huile essentielle de palmarosa sont :

  • Le nom latin de la plante extraite, en entier, sur l’étiquette : Cymbopogon martinii
  • Son origine : Inde (ou Madagascar ou Népal)
  • La partie extraite : herbes (ici, c’est une distillation d’herbes)
  • Son mode de culture : agriculture biologique
  • Le chémotype principal : géraniol
  • Son numéro de lot, ainsi que la date de péremption
  • La quantité (en millilitres)
  • La fiole doit être de couleur sombre, en verre, bien hermétique
  • Un aspect liquide mobile, de couleur jaune pâle, à l’odeur rosée, fleurie
  • Une indication : usage alimentaire possible

Si une partie ou la totalité de ces indications ne sont pas indiquées, je te déconseille fortement de consommer cette huile.

Crédit Photo : phytoaromatica.com

Si tu veux en savoir plus sur les caractéristiques techniques de cette super HE, je te partage une synthèse précise, toujours empruntée à La Compagnie des Sens (une inépuisable source d’infos !).

Les contre-indications

llez, j’en rajoute une couche : l’aromathérapie n’est pas un jeu, c’est de la médecine. Voilà pour le rappel. Comme pour toute HE, l’huile essentielle de palmarosa possède sa liste de contre-indications. Libre à toi de les respecter…ou non (à ta charge).

L’usage du palmarosa pour les femmes enceintes n’est pas strictement interdit, il faut simplement l’accord de son médecin, et à conditions particulières. Je m’explique. L’huile essentielle de palmarosa possède une flèche secrète à son arc : elle est effectivement utérotonique (=déclencheuse d’accouchement)…Donc, une femme enceinte peut éventuellement utiliser cette huile, par voie cutanée, pour faciliter son accouchement (en toute logique, elle doit être arrivée au terme de la grossesse, sinon, on parle d’autre chose…).

Les enfants de moins de 6 ans ne doivent pas non plus faire usage de cette huile pure. Sur avis médical, c’est toujours possible, et elle doit donc être diluée. Le mieux reste tout de même de l’utiliser en diffusion.

Crédit Photo : compagnie-des-sens.fr

Enfin, une dernière précaution à prendre, concernant l’huile essentielle de palmarosa, concerne les personnes asthmatiques. Demandez à votre doc son avis, avant toute chose ! Il y a toujours des risques d’allergies, et de troubles respiratoires

Dans tous les cas, il est toujours de bon ton de demander un avis médical, quand on souhaite se lancer dans l’aromathérapie. Si tu suis un traitement, ce n’est pas une raison pour l’interrompre de ton plein gré.

Enfin, un dernier rappel : la médecine douce est complémentaire à la médecine conventionnelle, et aucun cas, je n’encourage qui que ce soit à en faire abstraction.

Autres exemples d’usage de l’huile essentielle de palmarosa

L’HE de palmarosa a plus d’un tour dans son sac ! Voici quelques exemples d’usage :

  • Action sur les spasmes
  • Répulsif à insectes
  • Vermifuge
  • Tonique cardiaque
  •  Infections ORL
  • Rides ….etc.

Voilà, tu sais tout sur l’huile essentielle de palmarosa, et cette plante n’aura plus de secrets pour toi. Qu’en penses-tu ? Tu vas balancer ton déo-bille et l’essayer ? Dis-moi tout ! 😊

Lula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.